top of page
Rechercher

L’ortie : une incontournable de l’herboristerie traditionnelle, première partie


Est-ce que je triche en commençant par l’ortie?


Dans cette série, je veux vous présenter des plantes qui poussent autour de vous, dans vos gazons, dans les parcs de votre ville. Il est possible que l’ortie soit une plante qui ne pousse pas (encore) proche de chez vous. Dans la région de la Ville de Québec, je la rencontre beaucoup moins que dans mon Allemagne natale où elle est omniprésente en bordure de pelouse. En revanche, là où elle pousse au Québec, elle le fait en abondance.

Je commence par elle, parce que l’ortie est une des premières vivaces à se pointer le nez après la fonte des neiges dans mon jardin. C’est une des plantes qui fait un si grand bien à ceux qui y ont pris goût que je me dois d’entamer la série avec elle.

Enfin, l’ortie est une plante à connaître si vous cherchez une alliée qui vous soutient lors des allergies saisonnières – et c’est le moment d’en repérer, d’en planter, et de la transformer afin qu’elle soit prête quand le pollen s’acharne sur vous.


Nous commençons cette série avec l’ortie fraîche. Toutefois, ne vous en faites pas, l’ortie séchée en magasin est toujours très intéressante et nous en reparlerons dans un autre article.


Ortie fraîche : une plante nutritive généreuse


En tant que jardinière paresseuse, je suis très reconnaissante envers les plantes qui survivent les longs hivers rudes du Québec et qui émergent chaque printemps avec une vigueur renouvelée. Quelle résilience! L’ortie en fait partie; elle est une vivace - une fois plantée, vous aurez une source de verdure pour le reste de votre vie.


Si vous la plantez chez vous et vous ne voulez pas qu’elle occupe l’entièreté de votre espace vert, installez-la dans un contenant ou un espace délimité par une bordure. Elle tolère la mi-ombre, voire l’ombre, donc c’est une belle option pour exploiter les endroits moins ensoleillés de votre jardin ou balcon. Il est important aussi de savoir que les feuilles piquent; elle dispose de poils minuscules qui, lorsqu’ils se brisent au contact de la peau, peuvent causer des irritations cutanées habituellement passagères. Donc, il est pertinent de planter l’ortie loin des espaces de jeu des enfants ou des chemins très fréquentés.


Tout d’abord, avant d’être un remède apprécié par les herboristes, l’ortie est un aliment très nutritif. Étant une source intéressante de calcium, magnésium, manganèse, fer, vitamine K, caroténoïdes et de protéines, elle peut être incluse dans vos recettes comme tout autre légume vert feuillu.


Voici quelques recettes pour vous inspirer :

L’ortie est délicieuse


Enfin, vous pouvez inclure l’ortie dans vos pestos avec d’autres verdurettes et fines herbes. Une fois congelé en cubes, il est facile d’intégrer ce pesto dans votre alimentation sur une base régulière.

Pour les herboristes, les limites entre plantes nutritives et plantes

médicinales sont floues. Lorsqu’une plante offre les aliments dont notre corps a besoin, c’est-à-dire qui lui permettent de remplir toutes ses fonctions, nous observons un effet domino surprenant sur le bien-être global. Dans mon entourage et avec mes clients, j’observe que c’est souvent l’ortie qui fait tomber le premier domino d’un parcours long et sinueux à la recherche de vitalité et de résilience.


Ceux qui consomment l’ortie sur une base régulière observent souvent que leurs cheveux, ongles et dents se fortifient. D’autres retrouvent un meilleur niveau d’énergie, notamment lorsque leur fatigue est liée à une carence en fer. Enfin, d’autres encore trouvent soulagement lorsqu’ils vivent des crampes aggravées par des carences en minéraux, y compris des crampes menstruelles.


En plus d’être une merveilleuse plante nutritive, l’ortie dispose d’autres propriétés médicinales qui contribuent à sa popularité. Dans un deuxième article sur l’ortie, je vous parlerai de ses impacts positifs contre les allergies saisonnières.


Bonne découverte!

Florence, votre herboriste


Contre-indications et interactions :

  • Des études ont démontré une modification du taux de glucose sanguin à la suite de la consommation d'ortie. Des personnes qui surveillent leur glucose sanguin doivent discuter de la consommation de l'ortie avec leur médecin avant d'en consommer.

  • L’ortie est diurétique, donc hydratez-vous bien. Toutefois, cet effet s’estompe si elle est ingérée sur une longue période de temps.

  • Des interactions avec des médicaments ne sont pas connues à ce jour.



Ces informations ne remplacent pas l’avis médical d’un professionnel qualifié de la santé. Il ne peut servir afin de diagnostiquer, prévenir, traiter ou guérir des maladies physiques ou mentales. Consultez un professionnel de la santé pour recevoir un diagnostic et un traitement et n'arrêtez pas votre médication sans leur accompagnement. Si vous prenez des médicaments, êtes enceinte ou allaitez, vérifiez avec votre ressource médicale avant de commencer à prendre des suppléments ou des nouvelles plantes.

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page