top of page
Rechercher

« Mauvaises herbes » et plantes de pelouse à chouchouter

Nouvelle série d’articles de blogue


C’est le temps des semis. C’est plaisant les semis. J’aurais pu faire une liste de plantes médicinales qui sont « essentielles », ou pratiques, ou juste belles à regarder sur notre balcon ou dans nos jardins. Un jour, je vous ferai cette liste. En ce moment, il y a juste trop de candidates et je n’arrive pas à choisir.


Aujourd’hui, je veux vous dire deux choses :


1) Vous avez le droit de ne pas faire de semis et d’acheter vos plants.

C’est pratique et vous ne perdrez aucun point de jardinier ou d’(apprentie) sorcière. En plus, certaines plantes sont difficiles à faire germer. Pour les commandes internet, j’ai une bonne expérience avec Richter’s, en Ontario. Le choix des variétés est juste hallucinant. Les petits plants sont envoyés au mois de mai et sont prêts à être plantés après tout risque de gel. Des centres jardin et d’autres endroits qui vendent des plants de légumes ont généralement les fines herbes et des plantes comme la mélisse et la menthe. Et peut-être que vous avez aussi des semenciers dans votre région qui offrent des plants, comme les Jardins de Kélanie à Frontenac.


2) N’oubliez pas que les plantes comestibles et médicinales, ça se passe aussi en dehors des platebandes, planches et bacs de jardinage. En fait, dans nos pelouses et bordures de pelouse se trouve une panoplie de plantes qui sont intéressantes pour leurs propriétés nutritives et médicinales. De plus, pour certaines, il est difficile, voire impossible, de les trouver en magasin. Cela vaut donc la peine de les connaître, de les observer, de les encourager en dispersant leurs graines, ou en les semant carrément.


Pour célébrer la fonte des neiges (du moins à Québec) et le retour du vert, je vous propose une série sur les plantes de pelouse, ces fameuses mauvaises herbes qui dérangent certains jardiniers ou « les intégristes du gazon immaculé » (Boucar Diouf).


Je vous invite à vous rapprocher du gazon chez vous ou dans les parcs (vérifier avant s’il n’y a pas des crottes de chien). Peut-être y trouverez-vous du plantain, du lierre terrestre, de la prunelle, du trèfle rouge, de la pensée sauvage ou bien sûr, du pissenlit. Et en bordure du jardin, peut-être avez-vous la chance de trouver de la stellaire ou de l’ortie?


Personnellement, je suis tellement tombée en amour avec ces plantes que j’ai même acheté des graines pour en avoir plus autour de moi. Plus, en termes de quantité, de qualité et de variétés.

Malheureusement, mes semences viennent souvent des États-Unis, de chez Strictly Medicinal. Semble-t-il que ce ne sont pas tous les semenciers qui trouvent cela pertinent de vendre ces « mauvaises » herbes. Peut-être qu’il n’y avait juste pas la demande – jusqu’à présent.


Voulez-vous changer cela avec moi dans les années à venir?


Découvrez ce qui pousse autour de vous et vous ne cesserez jamais d’être émerveillé.


Bonnes trouvailles!

Florence, votre herboriste

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page